Souris gamer sans fil | filaire

L’heure est venue de choisir votre arme… heu votre souris de jeu !
Par Mis à jour le 7 novembre 2022

2 boutons et 1 molette. A première vue, c’est tout ce dont on a besoin sur une souris. Et c’est vrai que c’est amplement suffisant… lorsqu’on se contente de consulter ses mails ou surfer sur le web ! Mais pour le gaming, avoir une souris adaptée permet d’améliorer grandement l’expérience de jeu. Design ergonomique, raccourcis supplémentaires, changement de DPI à la volée… les souris gamer recèlent de nombreux atouts pour faire pencher la balance entre un frag et un respawn. Pour autant, tous les modèles ne se valent pas.

Lorsque vient le moment de choisir sa souris de jeu, on peut rapidement se retrouver perdu face aux spécifications techniques et aux nombreux paramètres à prendre en compte. DPI, polling rate, capteur laser ou optique… notre guide lève le voile sur ces termes parfois obscurs et vous propose une sélection des meilleures souris gamer sans fil et filaires de 2022 !

Souris gaming : coupez le cordon et fraguez en toute liberté !

Par le passé, les amateurs de gaming prenaient soin d’éviter de jouer avec une souris sans fil, à cause de soucis récurrents de connexion, de latence élevée, et d’une autonomie exécrable (ah, le fameux coup de la panne en plein milieu d’une partie). Mais en 2022, tous ces problèmes ne sont plus qu’un lointain souvenir. A condition de s’orienter vers du matériel de qualité, les souris gamer sans fil permettent enfin de jouer avec un niveau de performance qui n’a rien à envier à celui des meilleures souris filaires.

Et dans une volonté d’optimisation, quoi de plus logique que de se libérer de ce maudit câble, toujours là pour entraver nos mouvements ? D’ailleurs, il est fréquent de voir des professionnels de l’eSport jouer avec une souris sans fil pour ne pas être gêné par celui-ci ! Finalement, le seul vrai problème de la technologie wireless, c’est qu’elle entraîne un surcoût non négligeable à l’achat : les modèles sans fil coûtent généralement 30 à 60 € de plus que leurs homologues filaires.

Comment choisir sa souris gamer ?

Au moment de choisir sa souris de jeu, on peut vite se sentir perdu devant les caractéristiques techniques et les moult paramètres à prendre en considération. Mais pas de panique : en quelques lignes, nous allons faire le point sur l’essentiel.

Temps de réponseRéactivité et polling rate
La plupart des souris de bonne facture ont un polling rate (taux de rapport) de 1000 Hz : cela signifie que la souris communique sa position à l’ordinateur 1000 fois par seconde, ce qui correspond à une réactivité (ou temps de réponse) de 1 ms. Quand on sait qu’un écran gamer 144Hz n’affiche qu’une image toutes les 7 ms, on comprend qu’une telle réactivité est largement suffisante pour reproduire les mouvements de la souris à l’écran sans latence perceptible.
Pointeur réactifFiabilité du capteur
Une bonne souris gamer doit disposer d’un capteur qui retranscrit les mouvements de la main de façon précise et fluide. Certaines souris bas de gamme ont des capteurs qui ne supportent pas les accélérations trop brutales : elles « décrochent » et cela se traduit par des saccades on ne peut plus pénibles. Pour éviter ce genre de problème, il est préférable de s’orienter vers des marques réputées pour la qualité de leurs capteurs : Logitech, Razer, SteelSeries, ou Corsair. Par ailleurs, il faut savoir qu’il existe 2 types de capteurs : optique ou laser. Si les 2 technologies se valent en termes de performances, ce sont aujourd’hui les capteurs optiques qui dominent le marché, tout simplement parce qu’ils coûtent moins cher à produire. On notera tout de même que seuls les capteurs laser sont compatibles avec des surfaces très brillantes ou transparentes, comme un bureau en verre par exemple.
DPINombre de DPI
Le nombre de DPI (Dots Per Inch) ou PPP en bon français (Points Par Pouces) correspond au nombre de points qu’un capteur optique ou laser est capable de détecter lors du déplacement de la souris sur une distance d’un pouce (2,54 cm). Par exemple, un capteur réglé sur 800 DPI permet de déplacer le curseur de 800 pixels à l’écran avec un mouvement d’un pouce, tandis qu’avec 1600 DPI, un mouvement d’un demi pouce suffira pour obtenir le même résultat. Ainsi, le nombre de DPI d’une souris détermine directement sa sensibilité. Dans les FPS par exemple, un nombre de DPI élevé permet de réaliser des revirements rapides, ou bien de switcher de cible en un éclair. Au contraire, un nombre faible de DPI rend le curseur plus lent, ce qui permet aux snipers d’ajuster leur tir avec un maximum de précision. Et généralement, les bonnes souris gamer disposent d’un bouton qui permet au joueur de changer le réglage de DPI à la volée, pour être en mesure d’adapter en temps réel la sensibilité de la souris à la situation. En ce qui concerne la sensibilité maximale, les fabricants font généralement de la surenchère, avec des valeurs dépassant parfois les 16000 DPI. A ce niveau extrême, un mouvement d’à peine 1 cm suffit pour faire traverser au pointeur de la souris la largeur de 2 écrans ultra wide WQHD. Dans la pratique, la majorité des joueurs – même les professionnels de l’eSport – choisissent une valeur nettement plus faible, habituellement 1600 DPI pour une résolution de 1920×1080 pixels (1080p). Quoiqu’il en soit, qui peut le plus peut le moins : il est parfaitement possible de régler la sensibilité sur une valeur plus faible.
Poids de la souris pour PCPoids
Pour éviter de fatiguer le poignet, on conseille généralement aux joueurs d’utiliser une souris assez légère. Cependant, tout est une question de préférence personnelle, certains préférant une souris plus lourde pour garantir une meilleure prise en main. C’est pourquoi certains modèles de souris gamer sans fil comme la Logitech G502 Lightspeed sont modulaires et peuvent être lestés avec des poids supplémentaires.
Souris ergonomiqueErgonomie
Pour être en mesure de réaliser des mouvements rapides et précis, il est essentiel d’avoir une souris qui offre une bonne prise en main. Idéalement, la souris doit être adaptée à la morphologie de celle-ci, tout en permettant que l’index, le majeur ainsi que le pouce puissent venir appuyer sans effort sur les boutons. Évitez donc les modèles trop petits si vous avez de grandes mains, et inversement. Et puisqu’il est impossible d’essayer une souris avant l’achat, nous vous conseillons de commander votre produit sur Amazon pour pouvoir profiter du retour gratuit pendant 30 jours, sans condition, si le modèle choisi ne vous convient pas.
Boutons de la sourisNombre de boutons
C’est probablement le paramètre qui différencie le plus une souris gaming d’une souris classique. En plus des clics gauche et droit traditionnels, on peut retrouver 2 boutons supplémentaires, voire beaucoup plus. La Razer Naga Pro bat tous les records avec un total de 19 boutons ! En fonction du profil de joueur, le nombre de boutons nécessaire sera variable. Pour un amateur de FPS, 4 ou 5 boutons feront généralement l’affaire. Par contre, un joueur de MMO préférera une souris avec un maximum de boutons programmables, afin de pouvoir leur attribuer tous les raccourcis et macros dont il a besoin. Pratique, certaines souris disposent d’une mémoire embarquée qui vous permettra de sauvegarder vos profils directement dans le périphérique. Cela peut s’avérer utile si vous utilisez plus ou moins régulièrement plusieurs ordinateurs avec une souris commune, par exemple un PC de bureau et un laptop.
AutonomieRecharge et autonomie pour les souris sans fil
Ah, l’autonomie, c’est bien là le seul souci des souris gamer sans fil ! Ceux qui ont connu les modèles (pré)historiques qui fonctionnaient à piles doivent d’ailleurs se souvenir de la hantise d’avoir la souris qui lâche en pleine partie ! Aujourd’hui, les souris sans fil sont pour la plupart des souris hybrides, qui peuvent se brancher rapidement en USB pour éviter toute interruption. Il n’en demeure pas moins qu’une autonomie importante apporte un confort d’utilisation supplémentaire. A noter que certains modèles de chez Logitech sont compatibles avec le Powerplay, un accessoire qui fait office de tapis de souris permettant de recharger en permanence la batterie de la souris (un peu comme les chargeurs à induction pour smartphones).

Quelles sont les meilleures souris gamer (sans fil et filaires) en 2022 ?

Face à l’offre pléthorique, choisir une souris de jeu peut être un véritable casse-tête. Pour vous faciliter la tâche, voici notre sélection des meilleurs modèles de 2022, avec les souris gamer sans fil présentées d’un côté, et les filaires de l’autre :

Type de souris :
Souris optique sans filSans fil
Souris classiquefilaire
Razer
Basilisk Ultimate
Souris Razer Basilisk Ultimate avec rétroéclairage de 16,8 millions de couleurs personnalisables
Poids : 107 g
Autonomie : 100 h
Réactivité : 1 ms
Type de capteur : optique
Sensibilité : 20000 DPI
Modification de la sensibilité à la volée : tick
Mémoire intégrée : tick
Boutons : 11
Molette inclinable : tick
Option supplémentaire de la molette : résistance réglable
Razer
Naga Pro
Razer Naga Pro - Souris d'ordinateur pour droitier
Poids : 117 g
Autonomie : 125 h
Réactivité : 1 ms
Type de capteur : optique
Sensibilité : 20000 DPI
Modification de la sensibilité à la volée : tick
Mémoire intégrée : tick
Boutons : 9, 14 ou 191
Molette inclinable : tick
Option supplémentaire de la molette : cross
Logitech
G502 Lightspeed
badgeSouris optique sans fil Logitech G502 avec molette de défilement débrayable
Poids : 114 — 126 g
Autonomie : 60 h
Réactivité : 1 ms
Type de capteur : optique
Sensibilité : 16000 DPI
Modification de la sensibilité à la volée : tick
Mémoire intégrée : tick
Boutons : 11
Molette inclinable : tick
Option supplémentaire de la molette : débrayable2
Logitech
G Pro
Périphériques pour gamers - Souris Logitech G PRO
Poids : 80 g
Autonomie : 140 h
Réactivité : 1 ms
Type de capteur : optique
Sensibilité : 16000 DPI
Modification de la sensibilité à la volée : tick
Mémoire intégrée : tick
Boutons : 7-113
Molette inclinable : cross
Option supplémentaire de la molette : débrayable2
Corsair
Harpoon
Corsair Harpoon - Souris pc sans fil bluetooth ou radio avec capteur optique
Poids : 99 g
Autonomie : 60 h
Réactivité : 1 ms
Type de capteur : optique
Sensibilité : 10000 DPI
Modification de la sensibilité à la volée : tick
Mémoire intégrée : tick
Boutons : 6
Molette inclinable : cross
Option supplémentaire de la molette : cross
1La souris est livrée avec 3 tranches interchangeables (à chaud) comprenant un nombre variable de boutons.
2Il s’agit d’un système propre à certaines souris Logitech qui permet, en appuyant sur une touche dédiée, non comptabilisée dans le nombre total de boutons, de faire passer le défilement de la molette d’un mode cranté à un mode libre.
3Les boutons latéraux sont amovibles pour pouvoir adapter la souris aux gauchers comme aux droitiers.

Souris sans fil : zoom sur les chargeurs magnétiques

L’immense majorité des souris gaming sans fil se rechargent à l’aide d’un connecteur USB. Ainsi, les utilisateurs doivent alterner entre mode sans fil et filaire, afin de recharger régulièrement leur périphérique. Mais depuis peu, des systèmes de recharge sans fil ont vu le jour, sous la forme de tapis de souris doublés d’un système de charge magnétique. Ce genre de système, déjà couramment utilisé dans l’univers des smartphones avec les chargeurs à induction, permet donc d’éliminer complètement la nécessité de devoir rebrancher sa souris gamer sans fil. Celle-ci est alimentée en permanence, de façon à maintenir un niveau de charge compris entre 85% et 95%, pour préserver la durée de vie de la batterie.

Logitech tapis de recharge powerplay

Logitech a été le premier constructeur à innover dans le domaine en proposant le système Powerplay, lors de l’été 2017. Compatible avec certaines souris de la série Lightspeed (notamment le fer de lance de la gamme, à savoir la Logitech G502 Lightspeed, qui soit dit en passant est probablement la meilleure souris gamer sans fil du moment), ce tapis de souris crée un champ énergétique à sa surface en utilisant le phénomène de résonance électromagnétique. Le module Powercore, intégré dans les souris compatibles, transforme ensuite ce champ énergétique en courant permettant de recharger la batterie.

Dans les mois qui suivirent, d’autres constructeurs ne tardèrent pas à emboîter le pas à Logitech en développant à leur tour des tapis de recharge. On peut citer Corsair, qui a quant à lui préféré se baser sur la technologie Qi – le standard du rechargement par induction – pour son tapis de souris MM800. Ce tapis présente donc l’avantage de pouvoir recharger tous les périphériques compatibles Qi, tels que le Samsung Galaxy S20, le Huawei P40 Pro ou l’iPhone 11. Cet avantage est néanmoins à relativiser, puisque la recharge complète d’une batterie de 4000 mAh nécessiterait pas loin de 8 heures, et pendant ce temps-là, la présence d’un smartphone relativement encombrant sur le tapis risque de gêner la manipulation de la souris.

Enfin, il y a le cas particulier de Razer, avec son bundle comprenant la souris Razer Mamba HyperFlux et son tapis Firefly. A la différence des souris gaming sans fil des autres constructeurs, la Mamba Hyperflux ne possède pas de batterie ! reposant comme Logitech sur le phénomène de résonance magnétique. Une particularité cependant : la Mamba HyperFlux ne peut pas fonctionner sans son tapis, puisqu’elle ne possède pas de batterie ! Celle-ci a cédé sa place à un condensateur capable de stocker l’énergie créée par le tapis Firefly pendant une quinzaine de secondes. L’avantage, c’est que l’absence de batterie permet à la souris d’être ultra légère : à peine 96 g, un poids plume généralement réservé aux souris filaires. En contrepartie, la souris n’est pas utilisable sans son tapis, ce qui ne devrait cependant pas poser de problème.

S’ils confèrent un confort d’utilisation indéniable, il faut bien avouer que tous ces tapis de souris représentent tout de même un investissement non négligeable, puisqu’il faut débourser entre 80 et 130 € pour pouvoir disposer d’une telle solution de recharge sans fil. Si l’on intègre le coût de la souris, la facture peut alors dépasser la barre des 250 €, en fonction des modèles. Le moins que l’on puisse dire, c’est que si l’on veut s’affranchir de toute contrainte de fil, la note finit par être un peu salée.