• Souris Razer Naga Pro sans fil
  • Souris sans fil rechargeable Razer Naga
  • Souris pour PC gamer 19 interrupteurs
  • Souris optique sans fil Razer Naga
  • Souris PC Naga Pro Razer

Razer Naga Pro

Prise en main : droitier
Type de capteur : optique
Sensibilité maximum : 20000 DPI
Réactivité : 1 ms
Nombre de boutons : 19
Autonomie : 125 heures
Voir sur bouton a

Tous les gamers PC ont besoin d’une souris, mais chacun a des besoins qui lui sont propres et qui correspondent à son style de jeu. C’est en partant de ce constat simple que Razer a conçu la Naga Pro. Avec ses 3 plaques latérales interchangeables, cette souris permet de disposer, au choix, de 2, 6 ou 12 boutons accessibles sous le pouce. Avec elle, la marque aux serpents entend donc plaire à un maximum de joueurs, des férus de FPS aux inconditionnels des MMO. Le pari est-il réussi ?

Disponible depuis la rentrée 2020, la Naga Pro reprend et améliore le concept de la Naga Trinity – qui fut la première à introduire le principe de configuration modulaire avec des tranches gauches interchangeables – en la faisant passer en mode sans-fil. Elle bénéficie donc des avancées de la technologie Razer HyperSpeed Wireless, qui permet d’avoir une latence aussi faible qu’avec une souris filaire, tout en conservant un design apprécié des fans.

On prend les mêmes et on recommence

Lorsqu’elle est sortie en 2009, la Razer Naga a révolutionné la façon de jouer aux MMO. Jusque là, les joueurs devaient souvent se contenter d’utiliser les touches F1-F12 du clavier pour lancer des sorts ou actionner des compétences. En offrant 12 boutons sur sa tranche gauche, la Naga permettait de disposer d’un grand nombre de raccourcis et macros accessibles directement sous le pouce.

Design Naga Pro

Avec sa tranche à 12 boutons, la Razer Naga Pro permet de retrouver le design de la Razer Naga première du nom.

Mais autant de boutons, ça peut devenir gênant dans les jeux d’action ou les FPS, qui nécessitent un meilleur grip pour gagner en vitesse et précision. La Naga a donc fini par laisser sa place à la Naga Trinity, qui introduisit un principe de tranche gauche interchangeable, pour pouvoir s’adapter à tous les styles de jeux.

La Naga Pro reprend elle aussi ce concept. Comme pour la Trinity, on a donc une plaque latérale à 12 boutons pour les MMO et une plaque avec 2 boutons pour les FPS. Par contre, la plaque destinée aux MOBA – avec des boutons disposés de manière circulaire – a laissé sa place à une toute nouvelle plaque à 6 boutons, pensée pour mieux s’adapter au dernier genre en vogue : les jeux de type Battle Royale.

Souris de jeu razer 12 boutons
PLAQUE 12 BOUTONS
Pour les MMO
Boutons de la souris pour MOBA
PLAQUE 6 BOUTONS
Pour les Battle Royale/MOBA
Souris ergonomique version FPS
PLAQUE 2 BOUTONS
Pour les FPS

Changer la plaque est simple, rapide, et peut se faire à chaud. Pour la déclipser, il suffit de pousser sur une encoche accessible en retournant la souris. La plaque est seulement fixée par des aimants et s’enlève sans difficulté. Il faut tout de même appliquer une certaine force, les aimants étant très puissants pour que la plaque tienne bien en place lorsqu’on utilise la souris.

Une souris poids lourd et une ergonomie éprouvée

La Razer Naga Pro est une souris assez imposante, avec ses 117 grammes sur la balance (en équipant la plaque 12 boutons ; pour les autres, c’est un peu moins, on descend à 114 grammes avec la plaque 6 boutons, et 113 avec la plaque 2 boutons). Si ce poids reste dans la lignée de ce que l’on est en droit d’attendre avec une souris gaming sans fil – forcément plus lourde qu’un modèle filaire à cause de la batterie embarquée – il se situe tout de même dans la moyenne haute.

Patins Naga gaming mouse

Sous la Naga Pro, on retrouve 5 patins en PTFE antiadhérent. En bas à gauche, au dessus du patin, on a un switch pour alterner entre les modes Bluetooth et Hyperspeed, et juste au dessus, un bouton qui permet de passer d’un profil à l’autre.

Pour autant, elle reste facile à manier grâce à une bonne répartition des masses, et ses 5 patins en PTFE (1 à chaque coin de la souris et 1 autour du capteur) assurent une glisse très fluide.

En ce qui concerne le design, vous l’aurez compris, nous sommes en terrain connu, la Naga Pro reprenant largement les lignes de la Naga Trinity, qui elle-même ressemblait trait pour trait aux autres Naga.

La souris est assez large et bombée, conçue pour bien épouser la forme de la main. Elle est donc peu compatible avec une prise en main de type Fingertip grip. Par contre, elle s’adapte bien au palm grip et au claw grip. Le claw grip est d’ailleurs probablement plus adapté avec la tranche 12 boutons : ceux des dernières rangées se retrouvent ainsi plus facilement atteignables.

Utiliser cette plaque à 12 boutons demande clairement un certain temps d’adaptation. Mais une fois qu’on s’y habitue, c’est un vrai plus pour les MMO.

La plaque à 2 boutons est plus classique, et dispose d’une large bande en élastomère texturé (qu’on retrouve aussi à droite de la souris, quelque soit sa configuration). Dans ce mode pensé pour les jeux nerveux et rapide, l’adhérence est excellente et on peut soulever la souris sans difficulté.

Panneaux latéraux Naga Pro

La plaque à 6 boutons a quant à elle un design qui peut sembler étrange à première vue. Mais à l’usage, on se rend rapidement compte que c’est plutôt confortable, et les boutons sont vraiment accessibles.

Boutons principaux Naga

En plus des boutons localisés sur la plaque latérale, on a bien sûr les clics gauche et droit, la molette, mais aussi 2 boutons situés sous cette dernière. La molette est crantée, et les crans sont bien dosés, ni trop souples ni trop durs. Elle permet également de disposer de 3 boutons supplémentaires : clic central, et inclinaison de la molette à gauche ou à droite.

On a donc 7 boutons qui viennent s’ajouter à ceux de la plaque latérale, ce qui fait monter le total à 19 avec la plaque MMO. A noter qu’on retrouve un 20e bouton situé sous la souris, prévu pour passer d’un profil à un autre.

Car, comme toujours avec Razer, tous les boutons de la souris sont programmables facilement en passant par un logiciel commun à tous les périphériques de la marque : le Razer Synapse. Ce logiciel permet également de régler la sensibilité de la Naga Pro, et de customiser son rétroéclairage. Les profils ainsi créés sont ensuite sauvegardés dans la mémoire interne de la souris, ou dans le cloud.

Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir

La grande nouveauté de la Razer Naga Pro par rapport à la Trinity, c’est bien sûr le passage au sans-fil pour se libérer de toute entrave. Petite particularité, 2 modes de connexion sans fil sont disponibles : avec la technologie Razer Hyperspeed, et via Bluetooth, un petit bouton placé sous la souris permettant de faire le switch entre les 2.

C’est un choix pour le moins étrange, car on attend d’une souris pour gamer qu’elle n’ait pas la moindre latence. Et ça, seule la technologie Hyperspeed le permet. Pourquoi donc proposer également du Bluetooth, largement moins performant en terme de réactivité ? Visiblement pour permettre d’économiser un peu la batterie lors des sessions bureautique ou multimédia : le mode Bluetooth, moins énergivore, permet d’atteindre 150 heures d’autonomie, là où le mode Hyperspeed peine à dépasser la centaine d’heures.

Mais à ce compte là, autant brancher la souris lorsqu’on est pas en train de jouer, plutôt que de devoir penser à changer les réglages en fonction de l’utilisation, et risquer un oubli. Surtout que 100 heures d’autonomie, c’est déjà très confortable, et largement supérieur à ce que proposent la plupart des concurrents !

Dongle Naga Pro

Le câble USB permet de recharger la souris, ou de servir de rallonge pour poser le dongle émetteur/récepteur sur le bureau.

Pour permettre la recharge en jeu, justement, on a un câble USB tressé Speedflex de 1,8 mètres, beaucoup plus flexible que celui de la Trinity (ce qui est une bonne chose). Quand la souris n’est pas branchée, on peut se servir de ce câble pour y raccorder un adaptateur pouvant accueillir le dongle émetteur/récepteur.

Si celui-ci peut aussi se brancher directement sur la tour, utiliser le câble permet d’éviter que ce dernier ne traîne avec un embout nu sur le bureau. L’autre avantage, c’est que cela permet de rapprocher le dongle de la souris et ainsi éviter tout risque d’interférences.

Enfin, notons que la Naga Pro est compatible avec le dock de charge Razer Chroma. Si celui-ci est inclus avec les Razer Viper Ultimate et Basilisk Ultimate, il faudra dans le cas présent le prendre en option. Un surcoût non négligeable (une bonne cinquantaine d’euros) vu le prix déjà conséquent de la souris. Dommage ? Ça se discute, j’ai personnellement du mal à voir l’utilité d’un tel dock : le système Powerplay de Logitech est bien plus pratique.

Naga Pro, parée pour l’esport

Selon Razer, la technologie sans fil Hyperspeed est 25% plus rapide que celle des autres constructeurs, y compris la technologie Lightspeed de Logitech. Vrai ou pas, toujours est-il qu’elle permet d’atteindre d’excellentes performances en terme de stabilité et de latence. Il s’agit en outre d’une technologie qui a fait ses preuves, puisqu’elle est utilisée depuis de nombreuses années dans le monde de l’esport au travers des autres périphériques sans fil de la marque. Vous l’aurez compris, la Naga Pro n’a donc rien à envier aux modèles filaires.

En ce qui concerne la précision, Razer a fait le choix d’équiper la Naga Pro de son nouveau capteur optique Focus+, déjà adopté par les dernières versions de la DeathAdder et de la Basilisk. Ce capteur permet d’atteindre une sensibilité extrême de 20000 dpi, déjà bien plus qu’il n’en faut à l’heure actuelle. Par ailleurs, il  supporte des vitesses allant jusqu’à 16,51 m/s, et une accélération de 50 g. En d’autres termes, on n’a aucun risque de voir la souris décrocher, même en cas de mouvements très rapides.

Notre avis sur la souris sans fil Razer Naga Pro

4.5 / 5 Note globale
Ergonomie4.5
Performances4.7
Autonomie4.9
Rapport qualité/prix3.8
Summary
Grâce à ses 3 plaques latérales interchangeables qui permettent de faire évoluer aussi bien son look que son grip et ses fonctionnalités, la Naga Pro de Razer est une souris gaming sans fil polyvalente, destinée à satisfaire tous les profils de joueurs. On a donc 3 souris différentes pour le prix d'une. Enfin, pour le prix de 2 plutôt, car avec un tarif avoisinant les 150 €, il s'agit là de l'une des souris les plus chères du marché. Finalement, c'est surtout le coût qui pêche avec cette Naga (surtout si on veut y ajouter le Dock Chroma en option). Autrement, il n'y a pas grand chose à lui reprocher. En effet, elle a toutes les caractéristiques d'un modèle haut-de-gamme : une excellente qualité de fabrication, un design réussi, et des performances de pointes, tant au niveau de la sensibilité, que de la réactivité ou l'autonomie. Au final, seuls les adeptes de souris légères risquent d'être déçus devant les 117 grammes de la Naga Pro. Leurs autres devraient être conquis, en particulier les gamers qui aiment alterner entre différents types de jeux (MMO, Battle Royale, et FPS).
Disponibilité :
Voir sur bouton a
Ecran PC gamer Asus VG24VQ
Moniteur PC Asus full HD 24 pouces 144 hz
Moniteur PC gaming Asus VG24VQ