Les meilleurs jeux de société enfants à portée de clic

Meilleurs jeux de société enfants

Comment trouver des jeux de société enfant qui plairont à coup sûr à vos bambins ? Rien de plus simple ! Il vous suffit d’utiliser notre outil de recherche en choisissant les critères souhaités, tels que la durée d’une partie, le type ou les mécaniques de jeu.

Les critères sont exclusifs, ce qui veut dire que si vous choisissez comme âge minimum “à partir de 8 ans” et si vous sélectionnez 4 et 5 joueurs, seuls les jeux jouables à partir de 8 ans ET jouables à 4 ET à 5 seront affichés.

Type de jeu ? Mécaniques ? Kezako ?!

Si vous découvrez tout juste le monde du jeu de société pour enfants, vous êtes sans doute confronté à des termes un peu déconcertants, pour ne pas dire compliqués. Tous les jeux de sociétés peuvent être regroupés par types et mécaniques de jeu, ce qui s’avère très pratique pour trouver un jeu adapté à vos goûts et à ceux de vos enfants… à condition de savoir ce qui se cache derrière ces termes !

Peut-être avez-vous flashé sur Les Aventuriers du Rail, et maintenant vous voulez trouver un autre jeu dans la même veine ? Vous vous tournez alors vers notre outil de recherche, mais les filtres proposés n’ont aucun sens pour vous. Pas de panique, nous allons tout vous expliquer !

Les types de jeux de société pour enfants

  • Les jeux de plateau : il s’agit des jeux de société qui se jouent sur un plateau de jeu, généralement divisé en cases sur lesquelles se déplacent des pions.
  • Les jeux de tuiles : contrairement aux jeux de plateau, les jeux de tuiles permettent aux joueurs de construire eux-même l’aire de jeu, en plaçant des tuiles les unes à côté des autres (exemples : Takenoko, Carcassonne). Le placement des tuiles apporte généralement une dimension stratégique supplémentaire.
  • Les jeux de cartes : ils utilisent des cartes comme élément unique ou principal. Le simple fait qu’un jeu s’appuie sur l’utilisation de cartes n’en fait pas pour autant un jeu de cartes.
  • Les jeux de dés : beaucoup de jeux de société enfant utilisent le lancer de dés comme mécanique de jeu pour introduire une part de hasard. On classe dans les jeux de dés tous les jeux où les dés représentent un élément central ou unique du gameplay (exemples : le Yam, Perudo).
  • Les jeux d'ambiance : il s’agit de jeux conviviaux qui favorisent les interactions sociales. Les règles du jeu sont souvent simples à assimiler, et les parties courtes. Le nombre de joueurs possibles est généralement plus important pour un jeu d’ambiance que pour les autres types de jeux de société enfant.
  • Les jeux d'adresse : ils reposent sur l’utilisation d’éléments de jeu qu’il faut placer, manipuler ou attraper, en faisant preuve de dextérité et/ou de rapidité.
  • Les jeux de figurines : ce sont des jeux qui permettent aux joueurs de mettre en scène des combats en utilisant des modèles réduits appelés figurines. Chaque joueur est à la tête d’une équipe ou d’une armée, et le but est de gagner la bataille en faisant preuve de stratégie.

Les mécaniques des jeux de société enfants

  • Adresse : les jeux d’adresse s’appuient sur les réflexes, la dextérité et la coordination en tant que facteurs déterminants de la victoire (exemples : Mikado, Lift It).
  • Affrontement : les joueurs doivent / peuvent s’attaquer mutuellement (exemples : Smallworld, Meeple War).
  • Combat : les joueurs contrôlent des personnages qui se livrent à des combats, mais il n’y a pas nécessairement d’affrontement entre les joueurs.
  • Connaissances : les joueurs doivent faire preuve d’’une certaine culture générale pour marquer des points (exemples : Trivial pursuit, Timeline).
  • Coopération : les joueurs ont un objectif commun. Ils remportent ou perdent la partie tous ensemble.
  • Course : l’objectif est d’être le premier à atteindre le point d’arrivée, en surmontant les obstacles rencontrés sur la route (exemples : Formula D, jeu de l’oie).
  • Création de routes ou de bâtiments : les joueurs sont amenés à construire ou dévoiler des routes ou des bâtiments (exemples : les colons de Catane, Carcassonne).
  • Draft : le draft est une façon de distribuer aux joueurs des cartes ou d’autres éléments de jeu (dés, pions, etc.) par le biais d’un processus de sélection ordonné. Concrètement, les joueurs sont amenés à piocher ces éléments de jeu parmi une réserve commune. Une implémentation typique consiste à distribuer le même nombre de cartes à chaque joueur. Chacun choisit alors une carte à conserver et passe le reste à son voisin de gauche. Ce processus se poursuit jusqu’à ce que toutes les cartes soient prises (exemple : 7 Wonders). Une alternative est de donner toutes les cartes à un seul joueur, qui en choisit une et passe le reste à un autre joueur, qui fait de même, et ainsi de suite (exemple : Citadelles).
  • Equipes : les joueurs forment des équipes (mais les équipes jouent les unes contre les autres, à la différence de la mécanique “coopération”).
  • Gestion de sa main de cartes : c’est la capacité des joueurs à tirer le meilleur parti des cartes en leur possession qui leur conférera un avantage (exemples : Mito, Bang).
  • Lancer de dés : les joueurs sont amenés à lancer un ou plusieurs dés pour introduire une part de hasard dans le jeu. Les dés peuvent être utilisés de différentes manières, y compris pour déterminer le mouvement, déclencher certaines actions ou encore résoudre l’issue d’un affrontement à partir d’une table de combat.
  • Legacy : les jeux de type legacy (qui veut dire héritage en français, mais que l’on traduirait plutôt par le terme “évolution”) sont des jeux qui se jouent sous forme de campagne où les décisions des joueurs modifient le jeu de façon permanente. Au fil des parties, les règles sont susceptibles d’être altérées, tout comme les éléments du jeu : on peut être amené à déchirer des cartes, coller des stickers, ou bien ouvrir des enveloppes scellées (exemples : Zombies kidz évolution, Pandemic Legacy).
  • Mémoire : un jeu de mémoire (Memory) demande aux joueurs de mémoriser des informations ou de se rappeler des cartes/éléments joués précédemment (exemples : Pique Plume, Sherlock, Panis Island).
  • Négociation : les joueurs sont amenés à échanger entre eux des cartes, des ressources ou d’autres éléments du jeu, et à négocier pour en tirer la meilleure offre possible (exemples : Bohnanza, Catan).
  • Objectif secret : les joueurs ont un ou plusieurs objectifs qu’ils sont les seuls à connaître. Ils doivent réaliser ces objectifs sans que les autres joueurs ne les devinent sinon la tâche sera plus ardue pour eux.
  • Observation : les joueurs doivent être particulièrement attentifs s’ils veulent réussir à marquer des points (exemple : Bazar Bizarre).
  • Placement de pions ou d'ouvriers : les joueurs, à tour de rôle, placent des jetons ou des pions pour activer différentes actions possibles sur un plateau, une tuile, etc. Une fois qu’une action est sélectionnée, elle ne peut généralement pas être sélectionnée à nouveau par quelqu’un d’autre sur ce tour. (exemple : Agricola)
  • Placement de tuiles : l’aire de jeu se construit au fur et à mesure que les joueurs placent des tuiles. Le placement de tuiles permet généralement de marquer des points de victoire ou de déclencher des capacités / événements, souvent sur la base de pièces adjacentes ou de pièces du même groupe / de la même couleur.
  • Points d'action : à son tour, chaque joueur reçoit un certain nombre de points d’action, qu’il pourra dépenser pour effectuer une variété d’actions de son choix.
  • Pouvoirs spécifiques aux joueurs : chaque joueur a un pouvoir unique que les autres joueurs n’ont pas. Un joueur peut par exemple obtenir de meilleurs prix auprès d’un marchand, tandis qu’un autre peut être meilleur combattant.
  • Rapidité : il faut faire preuve de rapidité pour espérer marquer des points (exemple  Jungle Speed, Picmix).
Les Aventures Ludiques ©2019 – Tous droits réservés.