• Asus ROG Theta Electret
  • Micro-casque audio ROG Theta Electret

Asus ROG Theta Electret

Type : circum-aural, semi-fermé
Transducteurs : 120 mm Electret
Coussinets : tissu microperforé ou similicuir
Micro : perche amovible / réduction de bruit
Connectique : analogique
Poids : 555 g
Voir sur bouton a

Le dernier né des micro-casques gamer d’Asus embarque de drôles de haut-parleurs de type Electret. Le constructeur promet qu’il est capable de ravir les oreilles exigeantes des mélomanes, sans pour autant sacrifier son ADN gaming. Le pari est-il réussi ?

ROG, la marque gaming qui fait rêver et anime des PC de joueurs depuis des années, renouvelle ses micro-casques haut de gamme et reçoit deux références vendues au même prix et qui se ressemblent beaucoup, les ROG Theta Electret et ROG Theta 7.1. Pourtant, à y regarder de plus près, les deux compères n’ont pas grand-chose en commun si ce n’est leur forme. La déclinaison 7.1 est un casque filaire qui se branche en USB. Sa principale particularité est d’embarquer quatre transducteurs par oreille afin de proposer un son surround potentiellement supérieur aux technologies de surround virtuel. Le modèle de notre essai, quant à lui, est un pur casque stéréo qui se contente d’une connectique analogique mini-Jack mais qui fait appel à des haut-parleurs Electret, du jamais vu dans un casque de classe gaming.

Asus ROG Theta Electret, un casque lourd mais confortable

Le ROG Theta Electret est un casque massif. De type cirum-aural, il englobe entièrement votre oreille et que ses coussinets reposent sur votre crane. Il est donc plutôt fermé, mais pour autant, il ne filtre pas tant que ça les sons extérieurs. S’il semble tout plastique de prime abord, la partie interne de l’arceau qui autorise le réglage de taille est en métal et le ROG Theta Electret semble globalement robuste. Il n’embarque pas des matériaux nobles comme certains casques Hi-Fi très haut de gamme de Sennheiser ou même ceux de Grado, quoi qu’à prix comparables, pas sûr qu’on trouve beaucoup mieux chez les Hi-Fistes non plus.

Casque gaming Electret
D’un point de vue esthétique, le casque Electret d’Asus est somme toute assez classique.

Les oreillettes reprennent la forme de lettre D inversée, chère à la marque et inaugurée sur le ROG Delta il y a un peu plus d’un an, et qui s’avère effectivement très agréable à porter. C’en est même étonnant quand on sait qu’il pèse un peu plus de 550 g ! Ce casque est livré avec deux jeux de coussinets : un en similicuir, le plus flatteur, l’autre un peu plus épais en tissu à refroidissement rapide pour que vos oreilles ne surchauffent pas durant les longues sessions de jeu. Il s’adapte plutôt bien aux différentes tailles de têtes. Seul bémol concernant le confort, le câble, qui se scinde en deux pour aller sous chaque oreille, est assez rigide et gène parfois.

Et tant qu’on évoque les griefs, on constate qu’il n’y a pas de télécommande avec ce modèle, par même un contrôle du volume, on trouve seulement un bouton de sourdine pour le micro sous une des oreillettes. A noter que la perche microphone – certifiée Discord et TeamSpeak, même si ça ne veut pas dire grand-chose – est amovible.

Sourdine du micro intégré
Aucune télécommande, si ce n’est un bouton de sourdine pour le micro.

Casque analogique oblige, le ROG Theta Electret n’embarque pas d’électronique compliquée, et notamment pas de DAC ! Et il n’offre pas non plus, du coup, ni logiciel pour PC, ni la moindre LED RGB. Mais ça, certains trouveront au contraire que c’est une qualité. Le câble se termine, au bout de 1,5 m, par une fiche mini-Jack combo, c’est-à-dire avec le signal du micro combiné à celui du casque, à exploiter sur un PC portable, une console de jeu (l’Asus ROG Theta Electret peut ainsi faire office de casque PS5) ou un smartphone.

Connecteur
Le joli câble tressé se termine par un embout combiné micro et casque. Mais la rallonge, livrée, permet une séparation en deux prises mini-Jack.

Pour brancher l’Asus ROG Theta Electret sur un PC assemblé, sur lequel les fiches casques et micro sont séparées, ainsi que sur un ampli Hi-Fi (mais dans ce cas il faudra probablement acheter un adaptateur 3,5 mm vers 6,3 mm), Asus livre en bundle une rallonge de 1,2 mm qui sépare la connectique en deux prises mini-Jack.

Des haut-parleurs Electret pour un casque gamer et Hi-Fi à la fois

Des bons gros casques gamers pour PC et consoles, il y en a plein. Alors, en quoi se distingue celui-ci ? Délivre-t-il vraiment un son supérieur à celui d’un casque gamer sans fil ? Nous allons voir que oui… dans certaines situations.

A l’intérieur, il repose comme on l’a dit un peu plus tôt sur des haut-parleurs (HP) Electret. Bien que ce soit rare, ce n’est pas une nouvelle technologie. Contrairement à un HP classique dont la membrane est animée par un champ magnétique, un écouteur Electret est une membrane chargée électriquement et c’est en faisant varier le champ électrique qu’on déplace la membrane.

Transducteur du casque ROG Theta Electret
Sous les mousses se cachent deux transducteurs pour chaque oreille, donc un Electret (rectangulaire).

Qu’est-ce que ça change ? Eh bien, les HP Electret ont une membrane globalement plus légère et réactive. Ça se traduit par des aigus plus détaillés… au détriment des basses fréquences. C’est là qu’Asus a eu l’heureuse idée d’ajouter, en plus du HP Electret de 120 mm (qui est rectangulaire !), un HP classique à aimant néodyme de 45 mm pour se charger des basses et des mediums-bas.

Mais en pratique, qu’est-ce que ça donne ? Outre le fait qu’il faille bien sur écouter de bonnes sources, l’appareil sur lequel vous allez le brancher change tout. Nous avons comparé ce Theta Electret à divers casques haut de gamme (PC et Hi-Fi) sur un smartphone Xiaomi Mi 9, et on ne peut pas dire qu’il soit meilleur que ses concurrents, même un peu moins chers. Sur une carte mère de PC haut de gamme, avec un DAC ESS Sabre, c’est un peu mieux, mais c’est surtout en le branchant sur un DAC puissant qu’il brille ! Asus préconise d’ailleurs un DAC capable de délivrer une tension de sortie d’au moins 3 V RMS. Sans aller jusque-là, sur notre bon vieux Creative E5, le Theta Electret se révèle effectivement très agréable à écouter et supérieur dans les aigus à tout ce que nous avons écouter en provenance du monde PC/consoles. On perçoit effectivement plus de clarté et de détails dans le haut du spectre et on apprécie l’équilibre globale du casque. Certains pourraient lui reprocher un léger manque de basses, mais rien qu’un égaliseur ne puisse compenser, car il est capable de les reproduire à merveille. Le micro donne lui aussi un bon résultat, mais rien de très différent de ce qu’on rencontre habituellement à ce niveau de prix, d’autant qu’il ne bénéficie pas de la réduction de bruit avec IA qu’Asus met en avant depuis peu.

Notre avis sur le ROG Theta Electret d'Asus

4.1 / 5 Note globale
Qualité audio5
Qualité micro4.5
Confort4.5
Connectique3
Rapport qualité/prix3.5
Summary
A l'heure du verdict, le ROG Theta Electret remplit son contrat, mais il nécessite une source de qualité et un matériel haut de gamme (DAC) pour en tirer son plein potentiel. Si c'est pour le brancher sur un PC portable ou une console, autant se satisfaire d'un casque gamer 30 ou 50% moins cher, comme le ROG Delta Core de la même marque. Mais si vous avez un bon DAC, il se bonifie et dès lors, il est capable de concurrencer des casques Hi-Fi vendus entre 300 et 500 euros. C'est une belle prouesse !
Disponibilité :
Voir sur bouton a
Ecran PC gamer Asus VG24VQ
Moniteur PC Asus full HD 24 pouces 144 hz
Moniteur PC gaming Asus VG24VQ

DAC (Digital to Analog Converter)

Acronyme de Digital to Analog Converter, le DAC désigne à l'origine le composant en charge de transformer l'audio numérique traitée par les amplificateurs - et autres cartes son de consoles ou PC - en un signal analogique tel qu'il est délivré aux enceintes et casques.

DAC

Depuis quelques années, on appelle DAC un appareil à part entière (un boîtier plus ou moins grand, qui va de la taille d'une clé USB à celui d'un élément de chaîne Hi-Fi) qui s'occupe de faire la conversion entre diverses sources audio numériques (fichiers informatique, lecteur CD...) et l'amplificateur. Pourtant, ces sources et les amplificateurs ont déjà tous des DAC intégrés, mais ils ne sont pas toujours de très bonne qualité. C'est pourquoi on leur préfère des appareils dédiés dont c'est la spécialité. Précisons que la grande majorité des DAC sont branchables sur PC en USB. On peut alors parler de carte son externe.