Ecran 21:9

Quel écran 21:9 ultrawide choisir pour le gaming ?

Depuis la fin des années 2000, le format 16:9 a été mondialement adopté par les fabricants d’écran, ce qui fait que la plupart des moniteurs disponibles sur le marché ont tous ce même rapport largeur/hauteur. Ainsi, lorsqu’ils doivent choisir un nouvel écran, les consommateurs se soucient principalement de sa taille, du type de dalle, de la résolution ou du taux de rafraîchissement – mais assez peu du format. Pourtant, si le format (pré)historique de la TV 4:3 est définitivement mort et enterré, le format 21:9 (ou ultrawide comme on le surnomme souvent) commence à gagner en popularité !

Et pour cause : la plupart des gens qui ont pu goûter au plaisir de jouer ou de regarder un film sur un écran 21:9 s’accordent à dire que ce nouveau format est une véritable révolution. Mais passer à un écran ultrawide représente un investissement non négligeable. En avez-vous l’utilité ? Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Et si oui, quels sont les critères à considérer pour choisir le modèle qui correspond le mieux à vos besoins ? Vous trouverez toutes vos réponses et bien plus encore dans ce guide !

🎮 Ecran 21:9 vs 16:9, quel format est le mieux pour le gaming ?

Cela fait maintenant quelques années que le format ultrawide est prisé par les gamers, notamment outre-atlantique. De ce fait, la plupart des jeux récents supportent ce format de façon native. En mode 21:9, on gagne en surface d’affichage ; il y a donc plus de détails à l’écran, et les jeux qui bénéficient de beaux graphismes sont encore plus impressionnants !
Comparaison écran PC 21:9 vs 16:9

A hauteur équivalente, les écrans 21:9 sont ⅓ plus larges que les écrans au format 16:9. Cela permet de bénéficier d’un angle de vision beaucoup plus important.

L’immersion n’est en que meilleure, particulièrement dans les jeux de simulation aérienne, spatiale ou automobile, où le format 21:9 permet de bénéficier d’un champ de vision étendu sans que l’on ait besoin d’avoir recours à des périphériques supplémentaires comme TrackIR. Et dans les FPS qui tirent parti de l’ultrawide, l’angle de vue augmenté de quelques degrés supplémentaires sur les côtés peut faire toute la différence entre un frag et la mort.

Malheureusement, les écrans ultrawide sont assez onéreux, car il s’agit encore d’un format émergent. Par ailleurs, une plus haute résolution implique une charge de travail accrue pour le GPU (processeur graphique) de votre PC. Si votre carte graphique date un peu, cela se ressentira donc sur votre framerate, avec une chute du nombre d’images par seconde. En outre, certains jeux – de plus en plus rares de nos jours, mais c’est le cas de certains titres Blizzard comme Diablo 3 – ne ne prennent pas en charge le format 21:9 de façon native. Dans ce cas là, il sera nécessaire de “mettre les mains dans le cambouis” et d’installer des tweaks pour forcer l’affichage ultrawide.

Dans la majorité des cas, un écran PC 21:9 est donc mieux qu’un 16:9 pour le gaming, pour peu que votre budget et votre config’ vous le permettent.

💡 Qu’apporte l’ultrawide à la bureautique et au multimédia ?

Vous avez déjà remarqué les bandes noires en haut et en bas de l’écran lorsque vous regardez un film ? Comme la plupart des long-métrages sont tournés en format cinémascope – qui est très proche du format 21:9 – les écrans classiques ont recours à cet effet pour respecter l’intégrité du format cinématographique sans déformer l’image. On appelle ça l’effet letterbox. Avec un écran Ultrawide, ces bordures disparaissent ! Cela permet de s’immerger complètement dans les films et de profiter d’une expérience plus proche de celle que peut offrir une salle de cinéma. Par contre, lorsqu’on visionne des séries – qui sont pour la plupart tournées en 16:9 – sur un écran 21:9, on se retrouve à avoir des bandes noires verticales sur les côtés. C’est l’effet pillarbox.

Matériel informatique - écran large pour montage audio et vidéoPour la bureautique et le multitâche intensif, un écran PC ultrawide de 34″ permet de profiter du même confort de travail qu’un système bi-écran (dual screen), en permettant de mettre aisément plusieurs applications les unes à côté des autres. Et cela, sans souffrir de la présence d’affreux bandeaux entre les écrans individuels, et sans devoir s’encombrer de câbles et branchements supplémentaires !

Ceci-dit, si seule la surface de travail compte pour vous, alors un écran ultrawide n’est pas la solution la plus intéressante économiquement parlant. Le multi-écrans revient généralement moins cher, pour un nombre plus important de pixels en largeur. Cependant, la très grande largeur d’un écran ultrawide est particulièrement appréciable pour les développeurs qui doivent relire de très longues lignes de code, ou pour ceux qui travaillent sur des gros tableurs avec énormément de colonnes. De même, le format ultrawide est très pratique pour ceux qui font de l’édition de vidéo ou de musique, puisque cela permet d’afficher une plus grande timeline. Gain de productivité assuré !

⚠️ Comment bien choisir son moniteur 21:9 ?

Le marché des écrans gamer ultrawide est en plein essor. Entre les nombreux modèles disponibles, et les différentes fonctionnalités et caractéristiques techniques à prendre en compte, on a vite fait de ne plus savoir où donner de la tête ! Pour faire le bon choix, il est important de considérer les paramètres suivants :

  • Taille de l’écran : la taille la plus courante et la plus confortable pour un moniteur ultrawide est de 34 pouces (ce qui correspond à une diagonale de 86 cmn). Certains modèles sont encore plus imposants, avec une diagonale de 49 pouces (124 cm). Si vous caressez l’idée d’acquérir un écran 21:9 pour gamer aussi massif, n’oubliez pas que vous aurez besoin d’un très grand bureau pour l’accueillir.
  • Résolution : il existe des moniteurs 34″ avec une résolution de 2560*1080 (Full HD/FHD/1080p), mais la densité de pixels est peut-être un peu juste pour un écran de cette taille (au delà de 29″, la FHD atteint ses limites en terme de définition d’image). Il est préférable de s’orienter vers du WQHD (Wide Quad High Definition), ce qui correspond à une résolution de 3440*1440.
  • Taux de rafraîchissement : plus c’est élevé, mieux c’est ! Il s’agit d’une valeur en hertz (Hz) qui correspond au nombre d’images pouvant s’afficher à l’écran en 1 seconde. On l’appelle également fréquence de balayage vertical (VSync). Pour le gaming, une fréquence de rafraîchissement d’au moins 75 Hz est requise pour un bon confort visuel (et au moins 100 Hz pour les épileptiques).
  • Compatibilité G-Sync ou FreeSync : les technologies G-Sync (Nvidia) et FreeSync (AMD) permettent à l’écran d’adapter sa fréquence de rafraîchissement à celle du GPU de façon automatique, et ainsi éviter les problèmes de microsaccades (stuttering) et de déchirements de l’image (tearing). A noter qu’il faut absolument une carte vidéo Nvidia pour pouvoir utiliser le G-Sync, alors qu’il est possible de profiter du FreeSync aussi bien avec une carte AMD que Nvidia.
  • Type de dalle : la grande majorité des écrans LCD sont équipés de dalles TN (Twisting Nematic). Elles sont peu coûteuses à fabriquer, et offrent d’excellent temps de réponse (voir ci-dessous). Cependant, elles ont des angles de vision réduits : l’image vire au noir quand on regarde l’écran avec un certain angle. Vous l’aurez compris, les dalles TN ne sont pas vraiment adaptées pour les écrans de 34 pouces et +. Les dalles IPS (In-Panel Switching) sont plus coûteuses, mais elles permettent de très larges angles de vision et une meilleure reproduction des couleurs, avec un bon niveau de contraste. En contrepartie, les temps de réponse sont plus élevés. Enfin, la technologie VA (Vertical Alignment) offre le meilleur des 2 mondes, avec des angles de vision et une reproduction des couleurs presqu’au niveau des dalles IPS, un contraste exceptionnel, et des temps de réponse qui restent corrects.
  • Temps de réponse : c’est une mesure de la vitesse avec laquelle un pixel change de couleur. Le temps de réponse est généralement de 4 à 5 ms pour les dalles IPS et VA, et d’1 ms pour les dalles TN. Plus la réponse est rapide, plus les mouvements à l’écran sont fluides.
  • Ecran 21:9 incurvé ou pas ? Lorsque l’on regarde un écran d’ordinateur, les bords sont plus éloignés que le centre. Les écrans ultrawide sont si larges que cette petite différence crée une perception plus bidimensionnelle de l’image. L’incurvation des écrans permet de corriger ce problème, et de renforcer le sentiment d’immersion. Attention tout de même, si vous faites du graphisme, il est recommandé d’éviter les écrans incurvés, avec lesquels il est assez compliqué de tracer des lignes vraiment droites.

Comparatif 2020 des meilleurs écrans Ultrawide

LG 29WK500-PLG 34UM69G-BLG 34UC88ASUS ROG PG349QAsus ROG Strix XG35VQSamsung S34J550WQUSamsung C34J791WTU ThunderboltMSI Optix MAG341CQ
Aperçu Ecran LED LG 29WK500-P LG 34UM69G-B Ecran 34 pouces 21/9 LG 34UC88 Ecran 21:9 incurvé ASUS ROG PG349Q gaming esport Moniteur 21:9 ASUS ROG Strix XG35VQ Samsung S34J550WQU écran ultra hd avec support réglable Ecran 21:9 gamer Samsung C34J791WTU Ecran PC ultra wide MSI Optix MAG341CQ
Taille 29" 34" 34" 34" 35" 34" 34" 34"
Résolution
2560 x 1080
(Full HD)
2560 x 1080
(Full HD)
3440 x 1440
(WQHD)
3440 x 1440
(WQHD)
3440 x 1440
(WQHD)
3440 x 1440
(WQHD)
3440 x 1440
(WQHD)
3440 x 1440
(WQHD)
Taux de rafraîchissement 75 Hz 90 Hz 60 Hz 120 Hz 100 Hz 75 Hz 100 Hz 100 Hz
Compatibilité G-Sync ou FreeSync FreeSync FreeSync FreeSync G-Sync FreeSync FreeSync FreeSync FreeSync
Type de dalle IPS IPS IPS IPS VA VA VA VA
Temps de réponse 5 ms 5 ms 5 ms 4 ms 4 ms 4 ms 4 ms 8 ms
Ecran plat / incurvé Plat Plat Incurvé Incurvé Incurvé Plat Incurvé Incurvé
Connectiques
HDMI (x 2)
DisplayPort
Prise casque
USB 3.0 (x 2)
HDMI
DisplayPort
Prise casque
USB C
HDMI (x 2)
DisplayPort
Prise casque
USB 3.0 (x 3)
HDMI
DisplayPort
Prise casque
USB 3.0 (x 2)
HDMI (x 2)
DisplayPort
Prise casque
USB 3.0 (x 2)
HDMI (x 2)
DisplayPort
Prise casque
HDMI
DisplayPort
Prise casque
USB 2.0 (x 2)
Thunderbolt (x 2)
HDMI
DisplayPort
DVI
Prise casque
Haut-parleurs