Certification des alimentations PC : comprendre le label 80 PLUS

Les alims aussi deviennent plus éco-responsables !
Par Mis à jour le 21 septembre 2022

Si vous vous intéressez aux alimentations PC, vous avez probablement déjà vu ce petit logo rectangulaire estampillé « 80 PLUS », qui se décline en plusieurs couleurs, du bronze jusqu’au titane en passant par l’argent, l’or et le platine. Ces différents labels sont avant tout des indicateurs de rendement, mais pas seulement. Alors, comment fonctionne exactement le système de certification 80 PLUS, et qu’est-ce que cela peut nous apporter en tant que consommateur ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Lorsqu’on achète une alimentation PC, on connaît la puissance maximale qu’elle peut délivrer à un ordinateur. Mais en réalité, elle consomme plus d’énergie qu’elle n’est capable d’en fournir. Voire beaucoup, beaucoup plus dans le cas des alimentation bon marché fabriquées en Chine, et dont le rendement peut descendre jusqu’à 60-70% !

Ainsi, une alimentation de 500 W consomme – à pleine charge – 833 W, 714 W,  625 W ou bien 550 W, selon que son rendement soit de 60%, 70%, 80% ou 90%. Ces différences sont loin d’être négligeables, et elles ont un impact tant sur la facture d’électricité que sur l’environnement.

Créée en 2004 par Ecos Consulting, la certification 80 PLUS a pour but de permettre aux consommateurs de savoir à quoi s’en tenir quant à l’efficience énergétique des blocs d’alimentation pour PC, et ainsi inciter les constructeurs à proposer des modèles plus performants à ce niveau là. Si cette certification ne revêt pas un caractère obligatoire, c’est rapidement devenu un standard adopté par la plupart des acteurs du marché. Preuve en est qu’il existe aujourd’hui plus de 8000 références d’alimentations PC disposant d’un label 80 PLUS.

80 PLUS

Pourquoi une certification pour alimentation PC ?

Un bloc d’alimentation avec un haut rendement certifié coûte certes plus cher à l’achat qu’une unité générique, mais il sera largement rentabilisé en termes d’économies d’énergie.

Prenons l’exemple d’une alimentation PC dite « no name » dont l’efficacité est de 70% à peine : en l’utilisant sur un ordinateur qui consomme modestement 200 W, l’alimentation va en réalité retirer 286 W de la prise de courant, l’énergie non utilisée se retrouvant perdue sous forme de chaleur.

À l’inverse, une alimentation certifiée 80 PLUS Gold, dont l’efficacité énergétique est estimée à 92%, ne consommera que 217 watts pour délivrer la même quantité d’énergie. C’est donc 69 watts de moins. Cela semble peut-être minime en valeur absolue, mais si l’on calcule l’économie d’énergie – et donc d’argent – réalisée sur le long terme, c’est en réalité assez conséquent !

En considérant par exemple que vous utilisez votre ordinateur 10 heures par jour, et en postulant un tarif énergétique moyen de 0,1740 € par kWh (qui correspond au tarif de base pratiqué par EDF en avril 2022), on obtient le calcul suivant :

Économie annuelle
= Économie d’énergie en kW x Nombre d’heures par jour pendant 1 an x Prix du KWh
= (69/1000) x (10 x 365) x 0,1740
= 43,82 €/an

En moyenne, les alimentations Gold sont garanties 10 ans. C’est le cas notamment des Seasonic Focus GX Series, que nous recommandons dans notre guide sur le choix de la meilleure alimentation PC. Sur toute la durée de vie de votre alimentation, vous économisez ainsi plus de 400 euros — bien sûr l’économie peut être plus ou moins importante selon l’usage que vous faites de votre ordinateur. Mais sans même parler de la réduction de votre impact écologique, cette économie sur le long terme vaut généralement bien plus que l’investissement un peu plus important à l’achat.

La certification 80 PLUS

Venons-en maintenant au principe même de la certification 80 PLUS, et à la manière dont l’évaluation est réalisée. Les constructeurs qui souhaitent obtenir le label envoient un exemplaire de leur produit à l’organisme certificateur indépendant CLEAResult (autrefois nommé Ecova), moyennant quelques frais de participation.

CLEAResult va alors tester l’alimentation dans 3 conditions : à 20%, à 50%, et à 100 % de sa charge maximale. Les alimentations PC qui obtiennent le label 80 PLUS « classique », représenté par une étiquette blanche, offrent un rendement d’au moins 80 % à 115 V pour chacun de ces paliers (ce qui donne des rendements plus élevés à 230 V, la tension qui nous intéresse en Europe).

Les modèles plus efficients que cela peuvent quant à eux se retrouver dans les catégories Bronze, Silver, Gold, Platinum ou Titanium, en fonction des valeurs de rendement obtenues lors des tests. La tableau ci-dessous récapitule les différents paliers définis pour cette classification, pour une tension de 230 V :

Label 80 PLUS
Rendement à 20% de charge
Rendement à 50% de charge
Rendement à 100% de charge
Alimentation standard 80 PLUS
82% 85% 82%
Certification alimentation électrique 80 PLUS bronze
85% 88% 85%
Label 80 PLUS Silver délivré par un organisme de certification
87% 90% 87%
Label 80 plus gold pour alimentation à découpage
90% 92% 89%
Spécifications pour label 80 plus platinume
92% 94% 90%
Produit certifiés 80 plus titanium
94% 96% 94%
A noter qu’un autre critère est pris en compte lors de la certification : le facteur de puissance (FP). Ce dernier correspond au ratio entre la puissance réelle en W et la puissance apparente en VA, et il doit être supérieur ou égal à 0,9 à 50% de charge.

Comme nous l’indiquions plus haut, la plupart des constructeurs se prêtent au jeu de la certification 80 PLUS, et produisent des modèles de plus en plus efficaces. La plupart des alimentations sont aujourd’hui certifiées 80 PLUS Bronze au minimum (sur les modèles d’entrée et de milieu de gamme), voire 80 PLUS Gold (sur les modèles plus qualitatifs). Les rangs Platine et Titane sont généralement réservés aux modèles les plus premiums du marché.

Bien plus qu’une simple économie d’énergie

Acheter une alimentation labellisée 80 PLUS, ce n’est pas seulement diminuer sa facture d’électricité : c’est aussi prolonger la durée de vie de son PC. En effet, une alimentation plus efficace génère moins de chaleur, puisqu’on constate une moindre déperdition d’énergie. Cela va donc réduire la température globale à l’intérieur de votre ordinateur, diminuer la fréquence d’activation du ventilateur (et les nuisances sonores qui l’accompagnent), et prolonger la longévité globale des différents composants.

De la même manière, les alimentations les plus efficientes sont généralement de meilleure qualité. Et c’est d’autant plus vrai que l’on monte en gamme. Si on raisonne en termes de rendement uniquement, on pourrait penser qu’il n’y a pas une énorme différence entre des alimentations Gold (92% à 50% de charge) et Platinum (94% à 50% de charge). Mais pour grappiller ces quelques pourcents de rendement supplémentaires, il faut employer des composants de qualité bien supérieure. Pour cette raison, les tensions sont beaucoup plus stables, et les alimentations bien plus fiables. C’est pourquoi les modèles certifiés Platinum et Titanium sont généralement garantis une dizaine d’années, voire plus.

Il est donc important de considérer qu’au-delà de l’économie d’énergie, le label 80 PLUS est un bon indicateur de la qualité de fabrication globale d’une alimentation PC.

Les limites de la certification 80+

Aucun système de certification n’est parfait, et le label 80 PLUS ne déroge pas à la règle. Comme nous l’avons vu plus haut, c’est le constructeur qui décide de soumettre son produit aux tests de CLEAResult. C’est donc lui qui choisit le produit qu’il envoie au constructeur ; CLEAResult n’analyse pas n’importe quelle unité au hasard. Certains constructeurs malhonnêtes pourraient donc envoyer un modèle de meilleure qualité à l’organisme, puis manufacturer en grande quantité des unités plus bas de gamme.

Pire, il est déjà arrivé que des constructeurs présentent un label 80 PLUS sur leur packaging, sans même avoir soumis leur produit au test. Néanmoins, ce point peut facilement être vérifié en recherchant la référence de l’alimentation sur le site officiel de CLEAResult : si celle-ci apparaît, c’est que le label est bel et bien valide, sinon, c’est qu’il est mensonger.

Autre limite : le contexte de réalisation des tests en eux-mêmes. Ceux-ci sont effectués à une température moyenne de 23°C, tandis que la température à l’intérieur d’un PC peut facilement monter jusqu’à 50°C. L’efficience de l’alimentation en conditions réelles risque donc d’être inférieure à celle indiquée lors du processus de certification.