Alimentation PC gamer

Puissance, rendement, silence et modularité. Watt else ?

Avatar auteurPar Alex Mis à jour le 2 mai 2022

On ne va pas se mentir : même s’il existe des modèles RGB relativement tape-à-l’œil, les blocs d’alimentation des PC gamer déchaînent rarement les passions. Pourtant, à l’inverse des processeurs ou des cartes graphiques, ils font partie des rares composants qui ne deviennent pas obsolètes d’une génération à l’autre. On peut donc conserver son alim’ au fil des upgrades… à condition de la choisir judicieusement, dans une optique de performance sur le long terme.

EVGA, Corsair, Seasonic, AeroCool, ou encore Cooler Master… de nombreuses marques commercialisent des alims, et chacune d’entre elles propose une multitude de gammes et références aux noms de code pas vraiment explicites. Face à cette offre pléthorique, choisir la meilleure alimentation pour votre PC gamer constitue un vrai défi — que nous allons vous aider à relever.

Comment choisir l’alimentation de son PC gamer ?

A première vue, le rôle d’une alimentation PC semble relativement simple : fournir suffisamment de watts aux différents composants d’un ordinateur. Mais elle doit également garantir des tensions stables, avoir une faible dissipation thermique, et permettre une bonne circulation de l’air, tout en étant la plus silencieuse possible. Et ce, quel que soit le niveau de charge ! Les meilleurs modèles permettent même de réduire les factures d’électricité, grâce à des rendements qui peuvent monter jusqu’à 96%. Alors, comment choisir une alim qui coche toutes les cases ? C’est ce que nous allons voir dans ce guide.

Puissance totalePuissance

Évidemment, le premier critère de choix d’une alimentation PC gamer est sa puissance. Si les Watts viennent à manquer, elle va chauffer, son ventilo tournera à plein régime – il sera donc plus bruyant – mais surtout, les tensions ne seront pas stables, et l’ordinateur risque de planter.
Il faut donc viser juste et prendre en compte la consommation des différents composants de votre config. Pour cela, le plus simple est d’utiliser notre calculateur de puissance. Gardez en tête que la valeur obtenue correspond à une estimation de la consommation maximale de votre PC. Dans la pratique, la consommation réelle varie en fonction de l’usage que vous faites de votre ordinateur.
Alimentation PC gamer
Prenons un PC gamer haut de gamme par exemple, équipé d’une GeForce RTX 3070 et d’un processeur i9-10850K. Si vous surfez sur le web ou regardez des vidéos sur Youtube, sa consommation ne dépassera pas 100 W. Il faut lancer un jeu gourmand pour voir la consommation augmenter jusqu’à 400 W, et pousser la machine dans ses retranchements (en ajoutant un encodage vidéo en plus du jeu par exemple) pour atteindre les 500 W.
Néanmoins, il n’y a pas de risque à prendre une alimentation trop puissante. D’une part, elle ne consommera pas plus : si votre PC a besoin de 400 W, votre alim ne lui fournira que 400 W, et donc la consommation ne sera que de 400 W (enfin un peu plus, le rendement n’est jamais de 100%), quelle que soit la puissance maximale qu’elle peut délivrer. Par ailleurs, une alimentation PC qui dispose d’une bonne marge de sécurité s’usera et chauffera moins. Elle sera aussi plus silencieuse, et elle vous permettra plus tard de faire évoluer votre config sans que vous soyez limité par l’augmentation de sa consommation.

Rendements pour un ordinateur de bureauRendement d’une alimentation PC

Le rendement d’une alim retranscrit la différence qu’il y a entre la puissance qu’elle consomme, et celle qu’elle est réellement capable de redistribuer aux composants du PC. Ainsi, une alimentation qui doit fournir 300 W consomme en fait 375 W si son rendement est de 80%, et 500 W s’il est de 60% ! Dans tous les cas, l’énergie perdue est dégagée sous forme de chaleur.
On comprend donc que plus le rendement d’une alimentation PC est élevé, mieux c’est : cela permet 1) de faire des économies d’énergie – c’est mieux pour la planète et cela permet de réduire les factures d’électricité – et 2) de produire moins de chaleur, et donc d’avoir une ventilation plus discrète.
Cette notion de rendement est tellement importante pour le choix d’une alimentation PC qu’il y a un système de certification en place depuis 2004 : le label 80 PLUS, qui permet de définir 6 niveau de rendement.
Label 80 PLUSRendement à 20% de chargeRendement à 50% de chargeRendement à 100% de charge
Alimentation standard 80 PLUS
82% 85% 82%
Certification alimentation électrique 80 PLUS bronze
85% 88% 85%
Label 80 PLUS Silver délivré par un organisme de certification
87% 90% 87%
Label 80 plus gold pour alimentation à découpage
90% 92% 89%
Spécifications pour label 80 plus platinume
92% 94% 90%
Produit certifiés 80 plus titanium
94% 96% 94%
De nos jours, la plupart des alimentations de marque un peu sérieuse disposent au moins de la certification 80 PLUS Bronze. C’est déjà très bien, mais il y a tout de même des avantages à viser une certification encore plus élevée. En effet, pour pouvoir atteindre un très haut rendement, les alimentations doivent embarquer des composants internes de très haute qualité. Cela a un impact direct sur leurs performances (les tensions sont beaucoup plus stables), mais aussi sur leur fiabilité. C’est d’ailleurs pour cela que les alimentations 80 PLUS titanium sont généralement garanties 10 ans, voire plus !

VentilationRefroidissement

L’alimentation d’un PC produit de l’énergie, et dégage donc de la chaleur par la même occasion. Pour dissiper cette chaleur, elle est généralement équipée d’un ventilateur : on parle d’alimentation à ventilation active. Sur les modèles milieu / haut de gamme, ce ventilateur est thermorégulé : il tourne plus ou moins vite en fonction de la charge de l’alimentation, qui sera donc plus ou moins silencieuse.
A l’inverse, il existe des alimentations fanless, c’est-à-dire sans ventilateur. Ce type d’alimentation, proposé presque exclusivement par Seasonic et Silverstone, repose sur une dissipation complètement passive de la chaleur, notamment grâce à un boîtier très aéré. Les alimentations fanless sont parfaitement silencieuses, mais elles sont limitées à 700 W.
Refroidissement alim PC gamer
Et à mi-chemin entre les 2 systèmes, on a des alimentations semi-passives : le ventilateur n’entre en marche qu’à partir de 30-40% de charge. Cela permet d’avoir une alimentation PC complètement inaudible pour un usage bureautique ou multimédia, le ventilateur ne se déclenchant que lorsque la machine est vraiment sollicitée – lorsqu’on lance un jeu vidéo par exemple. Et à ce moment-là, les ventilateurs du processeur et de la carte graphique tournent de toute façon à plein régime… on n’est donc plus à ça près !

Connecteurs d'alimentationModularité

Pour acheminer l’énergie vers l’ensemble des composants de l’unité centrale, une alimentation a besoin de tout un tas de connecteurs. Cependant, nous n’avons pas tous la même config, et donc pas les mêmes besoins, notamment en ce qui concerne le nombre de câbles PCIe ou SATA. Dès lors, on se retrouve fatalement avec des connecteurs inutilisés qui traînent dans le boîtier et gênent inutilement les flux d’air.
alimentation modulaire
Pour éviter ce problème, certaines alimentations sont modulaires : tous les câbles sont amovibles. Il suffit de brancher ceux dont l’on a réellement besoin. Cela permet de faire du cable management et d’optimiser la circulation de l’air à l’intérieur du boîtier.
Il existe également des alimentations semi-modulaires : dans ce cas, seuls les connecteurs indispensables sont fixes (ceux de la carte mère et du CPU). Tous les câbles optionnels (PCIe, SATA, etc.) sont quant à eux amovibles.

Notre sélection des meilleures alimentations PC en 2022

La fiche technique d’une alimentation ne fait pas tout. Certains modèles peuvent délivrer une puissance bien inférieure à celle attendue, quand d’autres fournissent un courant de mauvaise qualité qui peut rendre votre système instable. Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux s’orienter vers des séries qui ont fait leurs preuves :

Corsair CV SeriesCorsair CX-F RGBSeasonic FOCUS GX-SeriesSeasonic PRIME TX-SeriesSeasonic Prime Titanium Fanless
Aperçu Alimentation pour PC Corsair CV Series Meilleure alimentation PC RGB badgeAlimentation ATX Seasonic Focus GX-Series pour PC milieu de gamme Seasonic Prime TX-series pour alimenter un ordinateur Seasonic Prime Fanless
Puissance 450 W / 550 W / 650 W / 750 W 550 W / 650 W / 750 W 550 W / 650 W / 750 W / 850 W 650 W / 750 W / 850 W / 1000 W 450 W / 500 W / 600 W / 700 W
Rendement 80 PLUS Bronze 80 PLUS Bronze 80 PLUS Gold 80 PLUS Titanium 80 PLUS Titanium
Modularité Entièrement modulaire Entièrement modulaire Entièrement modulaire Entièrement modulaire
Refroidissement Ventilateur thermorégulé Ventilateur thermorégulé Semi-passif Semi-passif Fanless
Garantie 3 ans 5 ans 10 ans 12 ans 12 ans
En 2 mots Si vous avez un budget serré, alors la série CV de chez Corsair est le choix qui s’impose. Il n’y a pas de fioriture, mais on a affaire à des alimentations de très bonne qualité compte tenu du prix. Et surtout, on a ici des fonctions de protection efficaces contre les surtensions, les surintensités ou encore la surchauffe – ce qui est rarement le cas avec les alimentations bas de gamme. Même si leurs rendements sont similaires, les alimentations de la série CX sont plus fiables et performantes que celles de la série CV, car leurs composants sont sensiblement de meilleure qualité. De plus, elles sont modulaires, et surtout, elles disposent d’un éclairage RGB du plus bel effet. C’est l’idéal pour améliorer le look de votre PC gamer ! Quand on parle d’alim PC gamer haut de gamme, on pense en premier lieu à Seasonic, et on comprend pourquoi avec la série FOCUS GX. On a là des alims incroyablement silencieuses, ultra performantes, et qui en plus sont garanties 10 ans. Le tout pour un tarif qui reste très honnête ! C’est bien simple, vous ne trouverez probablement pas mieux en termes de rapport qualité/prix, toutes marques confondues. Très certainement les meilleures alims du marché, les Seasonic PRIME TX titanium excellent dans tous les domaines, et elles supportent sans broncher de fonctionner à pleine charge pendant de longues périodes. A réserver pour les joueurs très exigeants pour qui le budget n’est pas un problème - ou pour un rig de minage. Si le silence absolu est votre priorité, alors c’est vers les alimentations Fanless de Seasonic qu’il faut vous tourner. Elles sont chères, mais c'est le cas de toutes les alimentations passives. Et en termes de performances, on reste sur la gamme Prime de la marque : vous ne trouverez pas mieux.
Voir sur bouton a
Voir sur bouton a
Voir sur bouton a
Voir sur bouton a
Voir sur bouton a

Un mot sur la protection électrique

Le bloc d’alimentation électrique est directement connecté à presque tous les autres composants de votre unité centrale. Ceux-ci sont conçus pour fonctionner sur une plage de tension (en volts) et d’intensité (en ampères) assez fine. En cas de variation trop importante, le PC peut planter, ou pire, les composants peuvent subir des dommages irrémédiables. Pour préserver l’intégrité de votre matériel informatique, il est donc important qu’une alimentation PC dispose de systèmes de protection.

Certaines protections sont d’ailleurs obligatoires pour répondre aux spécifications de la norme ATX. C’est le cas de la protection contre la surtension (ou OVP, pour Over-Voltage Protection), la protection contre les surintensités (OCP, pour Over-Current Protection), et la protection contre les court-circuits (SCP, pour Short-Circuit Protection), qui sont normalement présentes dans toutes les alimentations PC actuelles – ou du moins celles de fabricants sérieux. Est-ce que cela veut dire qu’il n’y a donc rien à craindre ? Non, malheureusement.

Pour mieux comprendre la situation, intéressons-nous au problème des tensions continues +12 V, +5 V et +3.3 V générées par l’alimentation. En ce qui concerne les surtensions, les seuils maximums de déclenchement de l’OVP requis par la norme ATX sont respectivement de 15.6 V, 7.0 V et 4.3 V. Soit 30% de variation voire plus dans certains cas ! Il est donc possible de fabriquer une alim qui délivre des tensions aussi élevées que ça, sans que l’OVP ne se déclenche, et d’être tout de même conforme aux spécifications ATX. Autant dire que les composants ne feraient pas long feu dans de telles conditions…

Protection alimentation à découpage

Et avec les alims dites « no-name » (ou les alims de mauvaise qualité en général), ce risque est bien présent. Il n’est pas rare par exemple, que dans ce genre de produits l’OVP repose sur un circuit imprimé comme le PS223. Celui-ci a des seuils de déclenchement de l’OVP qui peuvent aller jusqu’à 14.5 V, 6.5 V et 4.1 V pour les tensions +12 V, +5 V et +3.3 V, respectivement. C’est encore beaucoup trop haut !

Comme souvent avec les produits électroniques, il est donc préférable de choisir une marque reconnue, qui prendra soin de mettre en place des systèmes de protection réellement efficaces. D’ailleurs, les fabricants réputés comme Seasonic ou FSP prennent même soin de rajouter toute une série de protections supplémentaires, telles que la protection contre la surchauffe (OTP, pour Over Temperature Protection) ou la protection contre les surcharges (OPP, pour Over-Power Protection).

Pour aller plus loin dans la protection électrique, il est aussi conseillé de brancher votre alimentation PC gamer sur un onduleur. Celui-ci apportera une couche de protection supplémentaire contre les variations de tension, et grâce à une batterie intégrée, il permettra en plus à votre système de ne pas planter brutalement en cas de courte coupure de courant, en lui offrant jusqu’à quelques dizaines de minutes d’autonomie.

OEM, concepteur, revendeur : qui fabrique vraiment votre alim PC gamer ?

Les marques d’alimentation PC gamer se divisent en 3 groupes. Tout d’abord, il y a les constructeurs, qui conçoivent et produisent leurs propres produits. On parle alors d’OEM (Original Equipment Manufacturers). Ils sont assez peu nombreux dans ce cas, les plus réputés étant Seasonic, Enermax, et Fortron / FSP.

Il y a ensuite les concepteurs : il s’agit de marques qui ne se chargent que de la conception des alimentations – et éventuellement du contrôle qualité – mais délèguent la fabrication à des sous-traitants. C’est le cas par exemple de be quiet!, qui s’appuie sur FSP ou Seasonic pour développer ses produits.

Enfin, on a aussi ce que l’on appelle des étiqueteurs : ils revendent les produits d’un autre constructeur sous leur propre marque, en changeant simplement l’étiquette sur le bloc d’alimentation, ainsi que le packaging (boîte, manuel).

Alimentation PC

Il faut donc faire attention lorsqu’on choisit une alim PC gamer, même lorsqu’on s’oriente vers une marque connue en informatique. Car en fonction du vrai constructeur, la qualité du bloc pourra être très variable ! Si l’OEM est Seasonic ou FSP / Fortron, les performances et la fiabilité seront au rendez-vous. Mais avec d’autres fabricants, on risque fort d’avoir de mauvaises surprises.